Les Filles électriques

Cette compagnie canadienne a l’air tout simplement folle. Je n’ai pas encore vu leur travail mais ça ne serait tarder. Il y a des dates en Novembre à Montréal et certainement après alors il faut regarder ça vite vite !!! 

En attendant que j’ai plus d’informations voici un extrait de leur site vous permettant de voir ce qu’elles font !! 

Les Filles électriques (LFÉ) ont pour mandat de créer, diffuser et archiver des œuvres et des événements artistiques interdisciplinaires liés au texte performé. L’organisme a été fondé en 2001 par l’artiste D. Kimm qui voulait un lieu où refléter l’esprit d’expérimentation et l’audace qui caractérisent son travail personnel et en tant que directrice artistique. Bien sûr, l’organisme ne regroupe pas que des filles et ne travaille pas qu’avec des filles mais cherche à donner place aux voix différentes.

L’événement majeur produit par LFÉ est le Festival Voix d’Amériques (FVA), créé en 2002 et dédié à la performance, à la poésie performée et à l’expérimentation autour de la voix. Le Festival présentera sa 9e édition du 5 au 12 février 2010 avec Ursula Rucker comme invitée d’honneur. En 2004, le Conseil des Arts de Montréal a reconnu la qualité et la vitalité du FVA en le nommant finaliste pour son 20e Grand Prix. Au cours des années, les invités d’honneur ont été: le poète Patrice Desbiens, l’auteur-compositeur Urbain Desbois, la chanteuse Chloé Sainte-Marie, le dramaturge autochtone Tomson Highway, l’auteur-compositeur Richard Desjardins et le poète new-yorkais John Giorno et la chanteuse d’origine acadienne Marie-Jo Thério. En 2009, ce sera la chanteuse d’origine acadienne, Marie-Jo Thério.

Les Filles électriques offrent une tribune aux voix différentes et émergentes. L’organisme chapeaute différents collectifs interdisciplinaires dont le duo de musique et performance «spoken noise» Mankind, le groupe de poésie musique Erlenmeyer, le collectif interdisciplinaire Brahmine, le projet La Mariée perpétuelle et des projets de vidéo-poésie, toujours dans un contexte de pluralité linguistique. Les Filles électriques assurent aussi un mentorat auprès de jeunes artistes et proposent un site Internet qui contient des références sur plus de 500 artistes. Elles présentent la poésie et le texte performé (de préférence par son auteur) de manière vivante et accessible, que ce soit sous forme de spectacle, de performance, de livre, de vidéo ou de disque.

En plus de ses productions artistiques, LFÉ cherche à mettre à profit son expertise et son réseau pour donner place à des voix différentes ou traditionnellement exclues dont celles des femmes dans la rue. Deux livres ont été publiés en collaboration avec des maisons d’hébergement pour femmes en difficulté: Écrire et sans pitié (éditions du Passage/l’Arrêt-Source, 2006) et l’ABCd’art de La rue des Femmes (Remue-ménage, 2007). Un troisième livre-cd intitulé Passagères — Voix de changements sera publié en février 2010 chez Planète rebelle, en collaboration avec la maison d’hébergement Passages.

Les Filles électriques ont le statut d’organisme de bienfaisance et peuvent émettre des reçus de charité.

 

 

Découvrez leur site : http://www.electriques.ca/filles/accueil.f/ et vous pouvez avoir quelques extraits video sur http://www.luchendo.com/artsimpulse/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s