Le Corbeau

Après nous avoir offert un bijoux métaphorique avec Derrière la Porte, La Maison Théâtre nous propose une belle oeuvre scénographique avec Le Corbeau du Théâtre de l’Oeil.

Grâce à Richard Lacroix et toute son équipe de conception, la compagnie nous offre une heure de défilé de marionnettes plus belles les unes que les autres et de théâtre d’ombre très poétique ! La deux dimensions jongle avec la trois dimensions pour notre plus grand bonheur visuel afin de nous dévoiler le cycle de la vie dans un univers amérindien. L’histoire de Nukum, jeune fille rêvant de rejoindre un monde où les animaux parlent, est truffée de rencontres plus folles les unes que les autres. Mais le conte de sa vie se mêle à celui du corbeau qu’elle rencontre, un vendredi soir, sur son balcon ! Cet animal à la fois apeurant et attachant la suit à différentes étapes de sa vie et lui offre à chaque fois un petit morceau de son histoire (comment a t-il volé le soleil ?, comment est-il devenu oiseau ? …). Ce monde-ci relève de la métaphore et c’est à travers la deux dimensions que l’équipe scénographique nous offre la poésie de ces moments ! 

Le travail de Richard Lacroix s’est beaucoup basé sur ce passage de l’univers réel à l’univers « rêvé », du monde concret au monde voulu. Un ciel qui se fissure, un éblouissement afin de plonger les 4-9 ans dans un univers rempli de poésie où les ombres dansent avec les « à plats » colorés. Il est impossible de décrire la richesse de la scénographie … je ne peux que vous pousser à aller voir le spectacle afin de découvrir ce bel univers. Emmenez les enfants exciter leur imagination, rire et rêver en même temps. Mais c’est par l’image que j’ai pu avoir toutes ces belles émotions. L’équipe de conception a réussi à palier à la longueur du texte qui offre plusieurs belles idées qui ne sont pas assez poussées à mon goût. Peut-être aurait-il fallu se restreindre un peu sur la multitude d’informations et offrir un approfondissement des sentiments par rapport à un axe et non trois (car l’histoire est peut-être plus un assemblage de trois contes ). Impossible de dire pourquoi le texte semble long mais c’est un sentiment partagé par certains. Néanmoins, les différents types de marionnettes et les tableaux offerts par la manipulation filmée à vue nous permet de s’accrocher et de divaguer amplement.

Le Théâtre de l’Oeil a de nouveau réussi à offrir aux enfants un beau moment de théâtre rempli de poésie.

Le corbeau 

A la Maison Théatre jusqu’au 27 octobre

245, rue Ontario Est
Montréal (Québec) Canada
H2X 3Y6

Téléphone : 514 288-7211      http://www.maisontheatre.com/

Le site du Théâtre de l’Oeil: http://www.theatredeloeil.qc.ca/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s