2:14

Image

Face à cette représentation je ne peux que dire « chapeau ».

Bravo à David Paquet de ne rien cacher aux adolescent et de leur offrir un texte de qualité sur un sujet d’actualité. Tout est énoncé sans être choquant ou gratuit. La forme du texte suit la façon d’agir des ado sans être trop caricaturale. Profond dans le propos, allégé par une forme rythmée, j’ai eu un énorme plaisir à écouter ces mots.

Mais ces paroles n’auraient pas été si agréables sans un bel ensemble de comédiens. Une équipe unie et très hétéroclite. Face à nous, des personnages hauts en couleurs peut-être un peu caricaturaux dans les costumes mais … qui n’a pas eu sa phase punk ou cheveux colorés ? J’ai retrouvé ma hargne et ma fragilité de mes 15 ans. Cette contradiction perpétuelle dans laquelle nous vivions. Un caractère lunatique perpétuel très bien mis en scène par Claude Poissant. Son talent à su parler aux jeunes qui ne cessaient de réagir aux actions sur scène. La vision de ce dernier de l’adolescence retranscrit de façon ludique et drôle mais réaliste une vérité qui parle aux ado présents et dépassés.

Nous nous attachons donc aux personnages, nous sommes lancés dans leurs belles histoires qui chatouillent l’estomac, mais n’oublions pas néanmoins la pression sociale qui nous entoure et qui parfois pousse à bout. Sans tabou mais avec équilibre, David Paquet, Claude Poissant et tout la belle équipe nous plonge dans une histoire malheureusement très actuelle. Par cette montée dramatique, ils m’ont poussés  me questionner sur les conséquences de ces actes en plus des raisons. Grâce à cette représentation, les choses sont dites mais ce n’est qu’un début. Arrêtons de croire que les enfants sont trop fragiles pour débattre sur la mort, le mal-être, la drogue, l’alcool … Ils le vivent ou au moins le voient chaque jour et partout entre la télévision, les jeux videos ou tout simplement les romans, poèmes … (rappelons nous le spleen de Baudelaire). Considérons-les comme des jeunes adultes et profitons de l’élan offert par 2:14 pour continuer l’ouverture du débat.

Je n’aurais qu’un bémol à apporter à cette mise en scène : les danses qui ont lieux deux fois durant la pièce. La dynamique de jeux, les déplacements dans l’espace sont excellents mais à deux reprises, les comédiens se lancent dans des danses qui, je pense, symbolise le côté métaphorique du malaise, du mal-être de la société qui se trouve sur scène. Mais mon interrogation est assez grande face à ces deux périodes … Mais mais mais , qu’est-ce face à tout l’ensemble ! A toute cette belle représentation ! Je ne pouvais pas dire seulement du bien. Il faut critiquer un ti peu non ?? Réellement, merci de ce beau moment à la fois divertissant et enrichissant !

2:14 à la Maison Théâtre jusqu’au 9 février !!

Pièce destinée au plus de 14 ans mais des jeunes de 12 ans peuvent réellement aller le voir. Et vous, parents, professeurs, n’ayez crainte, vous prendrez aussi beaucoup de plaisir. Cette pièce est destinée à tous les adolescents présents, passés et futurs car nous sommes tous les mêmes !!

Maison Théâtre

245, rue Ontario Est
Montréal (Québec) Canada
H2X 3Y6

Téléphone : 514 288-7211
Télécopieur : 514 288-5724
Courriel : info@maisontheatre.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s